Le changement, c’est IMPORTANT. Surtout dans la vie d’une femme. On change de style vestimentaire, on change de boulot, de ville… Sinon on peut faire plus simple et juste changer de couleur de cheveux.
Mais attention, il ne faut pas sauter sur la première boite de coloration venue.
Et si ce changement vous fait peur, vous n’avez qu’a suivre nos conseils pour devenir une vraie pro dans l’art de la coloration.

La coloration permanente :

Elle est généralement utilisée pour les femmes qui souhaitent recouvrir leurs cheveux blancs, la coloration permanente est la plus courante des colorations.
Elle pigmente le cheveu jusque dans les couches intérieures et c’est pour cela qu’elle camoufle les petites imperfections. Elle permet aussi de passer du tout au tout sans passer par plusieurs étapes. L’inconvénient est qu’il faut généralement décolorer le cheveu avant de le colorer, et ce n’est pas ce qu’il y a de plus doux pour votre chevelure de rêve.

D’ailleurs pour celle-ci, il vaut mieux s’offrir les services d’un coiffeur coloriste. Ce style de coloration associe souvent l’eau oxygénée et l’ammoniaque. Et il est bien connu que ces deux produits ne sont déjà pas agréables pour votre cuir chevelu. Si en plus, ils sont mal dosés, ils risquent de carrément vous décaper le crâne.

Si votre cuir chevelu est sensible, il vaut mieux demander à votre coiffeur un test préalable (sur l’avant bras par exemple) afin de vérifier que vous ne fassiez pas d’allergie aux produits. L’énorme avantage de cette coloration est qu’elle ne s’estompe pas avec le shampoing. Pensez tout de même à vos racines : il faut donc régulièrement la couleur, disons toutes les 5 semaines.
Après une coloration permanente, vos cheveux vont également avoir besoin d’être nourris. Ne lésinez pas sur les soins hydratants afin que le cheveu n’étouffe pas sous la coloration.

La coloration semi-permanente :

La coloration semi-permanente est parfaite si vous voulez essayer une nouvelle couleur sans prendre trop de risques. Elle est également une bonne alternative à la coloration permanente, elle va donner à vos cheveux de la structure et du volume. Elle a tendance à uniformiser la couleur de base et à vous donner de jolis reflets. (Pour les brunes par exemple, vous pourrez avoir des reflets auburn) La coloration semi-permanente va vous permettre de rester dans le même ton que votre couleur initiale.

Elle a pour avantage de s’estomper assez rapidement selon la fréquence de vos shampoings. On compte à peu près entre six et huit semaines sans racines apparentes. Et lorsqu’elle s’estompe, elle le fait de manière parfaitement uniforme. Malheureusement, elle ne couvre pas la totalité des cheveux blancs, mais est généralement certifiée sans ammoniaque, ce qui est un plus si vous avez les cheveux fragiles. Vous pouvez faire cette coloration de chez vous, mais préférez quand même remettre votre tête entre les mains expertes d’un coiffeur.

Le balayage :

Le balayage est, reconnaissons-le, une idée de génie. Il va vous permettre de vous offrir une nouvelle tête sans changer de couleur. Grace à un véritable travail de professionnel avec des mèches plus claires et d’autres plus foncées. C’est avec cette technique que le coloriste va apporter un effet trompe l’œil et de très jolis reflets.

Peu importe votre couleur, le balayage s’adapte à tous types de cheveux. Son avantage : il demande beaucoup moins d’entretien que les colorations et en plus, il a quelques dérivés pas mal du tout :

  • –  Le Tie & Dye : la technique du tie and dye est de décolorer les longueurs afin que les pointes soient bien plus claires que les racines. Un peu comme une coloration qu’on aurait laissée repousser mais en plus savamment travaillée.
  • –  Le Ombré Hair : le principe est le même que celui du tie and dye : on dégrade les cheveux mais en trois couleurs cette fois. Les racines restent foncées, la longueur est colorée légèrement plus claire, et les pointes sont décolorées.
  • –  Balayage renversé : c’est, comme son nom l’indique, un balayage mais à l’envers. On éclaircit uniquement les mèches du dessous. Cette technique va créer de vrais contrastes en fonction de la lumière. Plutôt génial non ?

    les deux seuls inconvénients du balayage et de ses dérivés est qu’ils ne couvrent pas les cheveux blancs, et qu’ils pourraient vous décevoir, si vous cherchiez un résultat plus accentué.

    Comment bien préparer ses cheveux avant une coloration :

    Pour avoir une jolie coloration qui tient la route, il est essentiel de bien préparer ses cheveux avant de se lancer. N’oubliez jamais de faire le test allergique au moins 48 heures avant de passer chez le coiffeur, car qui a envie de ressembler à un Jimmy Neutron décoloré ?
    Il est dit qu’il vaut mieux éviter de se laver les cheveux avant sa coloration. En effet, puisque la coloration risque d’agresser votre cuir chevelu, l’excès de sébum produit par vos cheveux (sales, donc) protègera celui-ci de l’ammoniaque et autres produits mauvais.

    L’idéal est aussi de s’être fait faire une coupe avant la coloration. Appliquée sur des cheveux sains, celle-ci a bien plus de chance de tenir, et promet un rendu plus esthétique.
    Il faut également prendre sa carnation en compte : ne vous retrouvez plus jamais avec une couleur qui ne correspond pas à votre couleur de peau et qui donc ne vous va pas. A moins que vous n’ayez l’habitude de faire des folies, et que cela vous plaise. Si vous hésitez, il est préférable de demander conseil à un coloriste visagiste ou de lire notre article déterminez votre saison colorimétrique.

    Prodiguez à vos cheveux le maximum de soins afin de renforcer la fibre capillaire. Et pour cela, le masque est votre meilleur ami : posé plus longtemps, il permet une meilleure absorption. Alors ne lésinez pas sur l’avocat, le jaune d’œuf, l’huile d’olive, de jojoba, de karité etc… Et à vous le changement !

Laisser un commentaire